06.09.2017, 00:01  

Vacances forcées pour les écoliers sinistrés

Abonnés
chargement
L’incendie s’est déclaré lundi, une semaine après la rentrée.

 06.09.2017, 00:01   Vacances forcées pour les écoliers sinistrés

VEVEY - Le collège qui a brûlé ne rouvrira pas avant plusieurs mois. Les élèves, quant à eux, reprendront les cours lundi prochain.

ats

info@lacote.ch

Le collège des Crosets à Vevey n’est pas près de rouvrir ses portes après l’incendie qui l’a touché lundi. Des mois de travaux sont prévus. Les élèves reprendront les cours en début de semaine prochaine dans d’autres établissements de la région.

«L’école reprendra lundi matin. Les élèves n’auront donc pas classe cette fin de semaine», a indiqué hier Lionel Girardin,...

ats

info@lacote.ch

Le collège des Crosets à Vevey n’est pas près de rouvrir ses portes après l’incendie qui l’a touché lundi. Des mois de travaux sont prévus. Les élèves reprendront les cours en début de semaine prochaine dans d’autres établissements de la région.

«L’école reprendra lundi matin. Les élèves n’auront donc pas classe cette fin de semaine», a indiqué hier Lionel Girardin, municipal veveysan chargé des écoles. La permanence de garde mise en place au collège de Plan est maintenue pour les parents qui n’ont pas de solution de garde.

Au lendemain du gros incendie qui s’est déclaré dans la toiture du collège, le municipal confie que «la situation n’est pas toute simple». Vu les dégâts, d’importants travaux sont prévus et l’établissement ne pourra pas être utilisé pendant plusieurs mois.

Sécuriser le site

Les spécialistes vont devoir évacuer l’ensemble des gravats sur le toit, le couvrir, sécuriser les abords du bâtiment, le mettre hors d’eau, le sécher et voir quels sont les éventuels dommages au système électrique. «Tout cela prendra plusieurs semaines», poursuit Lionel Girardin. Viendront ensuite l’installation d’un autre toit ou encore des travaux de nettoyage.

«Nous espérons pouvoir rouvrir l’établissement à la rentrée de février, mais je dis cela à peine 24heures après l’incendie», glisse-t-il avec prudence. Dans l’attente, les écoliers vont être placés dans des établissements de Vevey et des communes avoisinantes.

Transports et cantine

Reste que le transfert des élèves sur d’autres sites n’est pas une mince affaire non plus. «Il faut mettre en place des transports et se pose la question des repas de midi», souligne le municipal, tout en saluant le soutien des communes voisines.

S’agissant des causes de l’incendie, à ce stade, le responsable des écoles ne les connaît pas. Interrogé sur le rôle qu’auraient pu jouer les panneaux solaires installés sur le toit, il répond qu’une enquête est en cours.

Soutien de Cesla Amarelle

Sur les réseaux sociaux, Cesla Amarelle, cheffe du Département cantonal de la formation, a fait part de ses «pensées fortes pour les élèves du collège des Crosets et pour le travail remarquable de leur direction et des enseignants». Pour rappel, le feu est parti en milieu de matinée lundi. Quelque 260 élèves de 1P à 6P, soit de 4 à 10 ans, et les enseignants ont été évacués dans le calme. Personne n’a été blessé. Un écolier raconte tout de même que «presque tout le monde a pleuré (...) on a eu très peur».

www.vevey-ep.ch/information-importante


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top