06.07.2017, 00:01  

«Un rêve un peu moins inaccessible»

Abonnés
chargement
Alexia Rol, Sarah Kershaw, Marielle Giroud et Caroline Turin portent déjà haut les couleurs du 3x3 helvétique.

 06.07.2017, 00:01   «Un rêve un peu moins inaccessible»

BASKETBALL - La Suisse, une petite nation de basket? Ce ne sera peut-être bientôt plus le cas grâce au 3 contre 3!

bastien christinet

sports@lacote.ch

Auteures d’un parcours remarquable aux championnats du monde à Nantes où l’équipe de Suisse féminine s’est inclinée en quart de finale face à l’Ukraine, Sarah Kershaw, Marielle Giroud, Alexia Rol et Caroline Turin se présentent aux Championnats d’Europe d’Amsterdam (du 7 au 9 juillet) avec de l’ambition. «L’objectif est d’abord de sortir de notre groupe, composé de la...

bastien christinet

sports@lacote.ch

Auteures d’un parcours remarquable aux championnats du monde à Nantes où l’équipe de Suisse féminine s’est inclinée en quart de finale face à l’Ukraine, Sarah Kershaw, Marielle Giroud, Alexia Rol et Caroline Turin se présentent aux Championnats d’Europe d’Amsterdam (du 7 au 9 juillet) avec de l’ambition. «L’objectif est d’abord de sortir de notre groupe, composé de la Hongrie et de la Roumanie. Ensuite, nous pouvons viser le podium», explique la Nyonnaise Caroline Turin.

Agée de trente ans, l’actuelle joueuse d’Elfic Fribourg fait partie de l’équipe Suisse de 3x3 depuis sa création en 2014. «Cette année-là, nous avons été qualifiées comme viennent-ensuite aux championnats du monde à Moscou et nous avons enchaîné les bons résultats», se rappelle Caroline Turin, dont la carrière internationale l’a vue passer par la Bulgarie, la Slovaquie et la France (Dunkerque).

«Ces bonnes performances ne nous étonnent pas», commente le président de Swiss Basket, Giancarlo Sergi. En effet, la stratégie de la fédération, qui consistait à investir dans cette nouvelle discipline, semble porter ses fruits. «Le 3x3 était perçu négativement au début, admet le dirigeant, avant de poursuivre: L’objectif est de constituer une discipline à part entière, au même titre que le Beach Volley.»

Professionnalisation et formation

Pour l’heure, les membres de l’équipe nationale de 3x3 jouent avec leur club respectif en LNA durant la saison. «Il n’existe pas de World Tour de 3x3 comme chez les hommes», regrette Caroline Turin, qui a réintégré l’équipe en 2017 après une pause forcée due à une blessure. La transition entre le basket traditionnel et cette nouvelle forme s’opère donc très rapidement. «La saison est déjà longue avec le championnat, l’équipe de Suisse et la coupe d’Europe. Je n’ai eu que trois ou quatre jours pour souffler avant de me préparer pour Nantes. Mais nous nous connaissons bien et l’entente avec la coach est très bonne. Cela facilite la transition», indique la Nyonnaise.

Tête de série n° 8 avant les championnats d’Europe, la Suisse devra notamment se frotter à la Hongrie durant la phase de poules. «La Hongrie est allée encore plus loin dans la création de structures», commente Giancarlo Sergi. Cette équipe avait notamment battu la Suisse lors de la finale du tournoi de qualification disputé à Andorre.

«Cette compétition à Amsterdam est également importante pour le classement de l’équipe. Nous allons continuer à investir dans le 3x3. L’idée n’est pas d’abandonner le 5x5 mais de professionnaliser et investir dans la formation du basket à trois», indique encore l’ancien joueur de Neuchâtel et de Genève.

«Difficile de se projeter»

Fraîchement inscrite au programme olympique de Tokyo 2020, la discipline représente une aubaine pour l’équipe de Suisse. «En tant que Suissesses, nous regardons toujours les JO en tant que spectatrices. Avec le 3x3, le rêve devient un peu moins inaccessible, se réjouit l’ancienne joueuse de Nyon. Mais les Jeux ont lieu dans trois ans. C’est difficile de se projeter. Nous ne sommes plus toutes jeunes, mes coéquipières et moi!», rigole-t-elle en admettant s’accorder un temps de réflexion avant de signer pour une nouvelle saison avec Fribourg. Une question à laquelle Sarah Kershaw a déjà répondu, puisque la désormais ex-joueuse d’Hélios ne se concentre plus que sur le 3x3. Un exemple à suivre pour Caroline Turin ?


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top