24.05.2017, 00:01  

Une saison «presque» parfaite

Abonnés
chargement
La déception se lit dans le regard de Simon Aladjem. Le HBC Nyon II n’évoluera pas en 2eligue la saison prochaine.

 24.05.2017, 00:01   Une saison «presque» parfaite

HANDBALL - Il s’en est fallu d’un but, dimanche, pour que la «deux» du HBC Nyon ne vienne poser une cerise sur le gâteau du club du Rocher.

arnaud david

arnaud.david@lacote.ch

Le HBC Nyon a toutes les raisons de se montrer satisfait de sa saison 2016/2017. Une équipe fanion promue en 1re ligue et vainqueur de la Coupe vaudoise, des M17 et M15 sacrés champions romands, une équipe féminine qui a évolué dans les hauts du classement de 3e ligue durant toute la compétition; le bilan est plus que...

arnaud david

arnaud.david@lacote.ch

Le HBC Nyon a toutes les raisons de se montrer satisfait de sa saison 2016/2017. Une équipe fanion promue en 1re ligue et vainqueur de la Coupe vaudoise, des M17 et M15 sacrés champions romands, une équipe féminine qui a évolué dans les hauts du classement de 3e ligue durant toute la compétition; le bilan est plus que réjouissant. Et dire qu’il ne s’en est fallu que de quelques secondes pour qu’il soit encore meilleur...

Sacrée championne de son groupe de 3e ligue – tiens, encore un titre! – la «deux» nyonnaise a joué dimanche un match de barrage retour pour la promotion au niveau supérieur. Battus de quatre buts lors du match aller à Suhrental (32-28), les Nyonnais, parmi lesquels évoluaient plusieurs joueurs de la «une» (Ben et Alex Ramel, Loïc Gros, Carl Dohrn), ont eu leur ticket de montée entre les mains durant la majeure partie de la rencontre, comptant jusqu’à neuf buts d’avance sur les Argoviens (29e/36e). Mais face à une formation alémanique qui n’a jamais lâché l’affaire, l’avance des «bleu et rouge» s’est progressivement effritée. Leur fraîcheur physique et mentale avec. Après avoir vu leurs adversaires revenir à trois longueurs à la 46e minute (21-18), les Nyonnais se sont ménagés un nouvel avantage de sept buts à quatre minutes du terme (27-21), donnant l’impression de reprendre le contrôle de la rencontre, avant de vivre un véritable cauchemar lors des soixante dernières secondes de jeu.

Double exclusion fatale

Manquant de plus en plus de lucidité dans leurs attaques, les joueurs lémaniques ont multiplié mauvais choix et imprécisions. Deux exclusions temporaires dans la dernière minute ont scellé leur destin. A 5 contre 7, alors qu’ils menaient de quatre buts, ils cédaient à six secondes du terme sur l’ultime offensive de Suhrental. Score final: 28-25. Pour un but, pour quelques secondes, le HBC Nyon II n’évoluera pas en 2e ligue la saison prochaine.

«On était un petit peu courts physiquement, cela s’est vu sur la fin. Du coup, baisse de concentration, on commence à faire des erreurs techniques. Et à la fin il nous manque ce petit but. C’est dommage, mais c’est le sport. Et ce n’est que partie remise pour la saison prochaine», confiait Loutfi Guennoune, coach assistant de l’équipe nyonnaise.

Bien que forcément frustrant compte tenu de son scénario, ce petit faux-pas constituera le seul bémol d’une saison nyonnaise placée sous le signe du succès, comme le rappelle André Ramel, le président du HBC Nyon: «C’est extraordinaire, nous avons quatre équipes victorieuses de leur championnat. Outre la «une» (2e ligue) et la «deux» (3e ligue), les M17 ont fait une excellente saison, tout comme les M15 qui ont tout gagné. Les féminines se sont bien comportées et la M18 est composée de jeunes vraiment top. Et on a plein de petits qui s’intéressent au handball, c’est super. C’est de bon augure pour la suite. On veut continuer à travailler sur la formation. Il y a une Académie à Lausanne, une Académie à Genève. On aimerait vraiment arriver à être un partenaire pour aller de l’avant, que nos jeunes aient leur place, avec un encadrement étayé.»

Un projet qui porte ses fruits

Cette vision, Michaël Poret, l’entraîneur de l’équipe M17, le partage à 100%. «Nous avons joué la montée en interregio en décembre face aux Zurichois de Thalwil, ça s’est joué à seulement trois buts. Du coup, nous sommes restés dans notre championnat regio avec l’objectif de le remporter, chose qu’on a faite en ne perdant qu’une seule fois. C’est très encourageant. Il y a de belles individualités. Certains vont à l’Académie à Renens, d’autre en sport-études. On a vraiment du potentiel à Nyon pour former des gens et en jouant le jeu des académies pour alimenter les Elites. C’est le projet de club qui commence à porter ses fruits, dans un excellent esprit de communication entre le comité et le staff.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top