21.01.2015, 00:01  

Pas assez mordants, les Piranhas se sont cassé les dents

Abonnés
chargement
Les verts Montois ont galvaudé trop d'occasions, pour espérer accrocher leurs adversaires. 

   CEDRIC SANDOZ

 21.01.2015, 00:01   Pas assez mordants, les Piranhas se sont cassé les dents

UNIHOCKEY - Malgré deux lourdes défaites contre ses adversaires directs, Mont-sur-Rolle reste confiant pour la suite de la saison.

Le UHC Mont-sur-Rolle espérait faire de cette 6 e journée de championnat un véritable récital, mais force est de constater que celle-ci avait plutôt des allures de requiem. Dimanche à Überstorf (FR), les Montois se sont inclinés par deux fois, respectivement face aux Fribourgeois du UHT Semsales (12-4) et aux Bernois du UHT Schüpbach (11-3).

"Dans les deux...

Le UHC Mont-sur-Rolle espérait faire de cette 6 e journée de championnat un véritable récital, mais force est de constater que celle-ci avait plutôt des allures de requiem. Dimanche à Überstorf (FR), les Montois se sont inclinés par deux fois, respectivement face aux Fribourgeois du UHT Semsales (12-4) et aux Bernois du UHT Schüpbach (11-3).

"Dans les deux cas, le score est trompeur" , déclare Nicolas Fatio, président du club et joueur de l'équipe. Tant lors de la première que de la seconde rencontre, les Montois ont fait jeu égal avec leurs adversaires jusqu'à la pause. Menés de seulement deux buts à chaque fois, ils ont tenté de recoller au score en recourant à la tactique du surnombre en seconde période. Si ce schéma a fait ses preuves par le passé, permettant aux Piranhas de faire basculer plus d'une partie en leur faveur, il faut reconnaître que cette stratégie s'est retournée contre eux cette fois-ci. Nicolas Fatio se refuse pourtant à critiquer ce système de jeu. "En 2e ligue, les équipes emploient fréquemment le 4 contre 3. C'est une bonne stratégie, qui permet de provoquer une réaction." Plus qu'un mauvais choix tactique, il évoque un flagrant manque de réussite, pour expliquer ces deux cinglants échecs. "Nous ne sommes pas parvenus à concrétiser nos occasions et en pressant haut dans le terrain, nous nous sommes alors pris de nombreux buts en contre. C'est frustrant, car nous avons vraiment fait le maximum pour revenir dans la partie." Enfin, Nicolas Fatio reconnaît que leurs adversaires du jour ont montré un tout autre visage que lors des matchs aller; Mont-sur-Rolle était alors parvenu à les tenir en échec. "Semsales est clairement monté en puissance, tandis que Schüpbach a joué de manière plus agressive en multipliant les shoots" , analyse le président montois.

Ces deux revers ont de quoi laisser aujourd'hui un goût amer, puisque les joueurs du coeur de La Côte se retrouvent non plus à 1, mais 3 points du maintien. S'il s'avoue forcément déçu, Nicolas Fatio ne se dit pas abattu pour autant. "Rien n'est fait. Il reste 12 points en jeu. De plus, nous ne sommes jamais aussi bons que lorsque nous sommes dos au mur." A vérifier le 8 février prochain. Mont-sur-Rolle affrontera alors les deux premiers du classement. DGO

SEMSALES - MONT-S-ROLLE 12-4 (6-4 6-0)

Mont-sur-Rolle: Conne, Fatio, A. Gabioud, V. Gabioud, George, Gordon, Jeanmonod, Le Coultre, Mauron, Ke. Moghaddam, Petros, Zbinden, Ki. Moghaddam.

Entraîneur: Antoine Gabioud.

Notes: MZA, Überstorf (FR).


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top