12.01.2018, 14:23

Des travaux qui durent au château d'Aubonne

Abonnés
chargement
Le revêtement de la tour s’est dégradé depuis 1980. Le monument est actuellement recouvert d’un échafaudage et d’une bâche.

 12.01.2018, 14:23 Des travaux qui durent au château d'Aubonne

Rénovation Les travaux de rénovation du revêtement de la tour du château prennent davantage de temps que prévu. Certains Aubonnois s’étonnent.

«Nous espérions que les travaux seraient terminés pour Noël», admet le syndic Luc-Etienne Rossier. L’exécutif, non encore apte à jouer les pythies de la météo, a été surpris par les conditions hivernales plus rigoureuses cette année, d’une part. D’autre part, la Section monuments et sites du canton de Vaud a profité des travaux de rénovation de la tour du...

«Nous espérions que les travaux seraient terminés pour Noël», admet le syndic Luc-Etienne Rossier. L’exécutif, non encore apte à jouer les pythies de la météo, a été surpris par les conditions hivernales plus rigoureuses cette année, d’une part. D’autre part, la Section monuments et sites du canton de Vaud a profité des travaux de rénovation de la tour du châteaupour faire des investigations complémentaires, d’où le retard supplémentaire.

Nous espérions que les travaux seraient terminés pour Noël

«Nous nous sommes basés sur les données météorologiques des années précédentes, précise le syndic, en tablant sur un hiver tardif. Or, la période de froid de début décembre n’a en effet pas permis d’honorer ce calendrier». Les travaux ont donc débuté début novembre, quelque temps après le vote du Conseil communal.

En septembre, l’organe délibérant avait octroyé un crédit de 266 835 francs à l’exécutif pour des travaux estimés à une durée de deux mois. Une fois le revêtement qui a subi les affres du temps enlevé, un nouveau doit être posé. Par contre, cette opération doit se dérouler hors de la période hivernale puisqu’il s’agit d’un traitement à la chaux.

Investigations du canton

En attendant que la météo soit davantage clémente pour cette seconde étape, la Section monuments et sites du canton a débuté des analyses mi-décembre. Le château et sa tour ont été complètement rénovés en 1982. Mais la construction du château garde encore ses mystères. «Les archéologues du canton mènent encore actuellement des investigations pour décrypter comment s’est réalisée la jonction entre la base, de forme carrée, et la tour ronde», explique le syndic. Ces analyses ne pouvaient être effectuées qu’une fois ôté le revêtement abîmé.

Aux yeux de Luc-Etienne Rossier, les investigations et les connaissances historiques sont plus importantes que les surcoûts engendrés par la location supplémentaire de l’échafaudage. Car pour le reste, l’enveloppe accordée par le Conseil devrait suffire. Même si les analyses du canton sont à charge de la commune, elles pourront être englobées dans le poste «imprévus». «L’architecte s’attendait à ce qu’il y ait des investigations du canton. C’est un monument exceptionnel, il mérite des soins particuliers», affirme le chef de l’exécutif. Si les conditions météorologiques sont favorables, le château aura retrouvé son lustre fin mars.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top