02.12.2019, 13:12

Soutien demandé pour rénover le funi de Cossonay

chargement
Le funiculaire de Cossonay, saturé aux heures de pointes, doit se moderniser.

Trafic ferroviaire Le Conseil d’Etat vaudois tient aux chemins de fer et funiculaires régionaux. Il demande au Grand Conseil des garanties d’emprunt de plusieurs dizaines de millions de francs pour moderniser cinq lignes du canton. Dont le «funi» entre Cossonay et Penthalaz.

Le Conseil d’Etat demande également au Grand Conseil des garanties d’emprunt pour permettre la rénovation de plusieurs lignes de funiculaire dans le canton. Parmi elles, celle reliant Cossonay-Penthalaz et Cossonay-Ville. Pour cette ligne, exploitée par les Transports de la Région Morges-Bière-Cossonay (MBC), la garantie d’emprunt s’élève à 5,2 millions de francs, sur un total de 10,2 millions de travaux. L’achat de nouvelles cabines et la rénovation complète des deux stations sont prévus.

A lire aussi : Saturé, le funiculaire de Cossonay voit plus grand

«Les chemins de fer régionaux et les funiculaires jouent un rôle important dans la chaîne de mobilité, donnant accès aux réseaux de transport publics principaux et favorisant ainsi le report modal», écrit lundi le Conseil d’Etat dans un communiqué.

Une autre ligne de funiculaire est concernée par cette demande. Pour l’entreprise Transports Montreux-Vevey-Riviera (MVR), la garantie demandée se monte à 11,6 millions de francs. Elle doit permettre divers travaux pour les funiculaires entre Territet et Glion, Vevey et le Mont-Pèlerin et Les Avants et Sonloup.

Cela concerne notamment la ligne ferroviaire entre Villars-sur-Ollon et le col de Bretaye, pour laquelle le Parlement vaudois devra se prononcer sur une garantie d’emprunt de 35,6 millions de francs. Celle-ci doit permettre à l’entreprise TPC d’acheter de nouveaux véhicules, à savoir trois automotrices doubles à crémaillère et quatre voitures pilote, explique l’Etat de Vaud dans son communiqué.

La partie sommitale de cette ligne, située dans les Préalpes, a une vocation touristique. Elle ne peut donc pas bénéficier d’un subventionnement fédéral, d’où le recours à la garantie d’emprunt cantonale.

Cet achat s’inscrit dans le renouvellement, d’ici à 2023, de la majeure partie du matériel roulant ferroviaire des Transports publics du Chablais (TPC), qui exploitent cinq lignes dans la région.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Transports publicsArrêts de bus déplacés: les MBC oublient d’informer les passagersArrêts de bus déplacés: les MBC oublient d’informer les passagers

TransportsLes MBC veulent investir 160 millions de francs pour moderniser leur réseauLes MBC veulent investir 160 millions de francs pour moderniser leur réseau

FestivalLe Venoge festival remonte le courant pour s’ancrer à CossonayLe Venoge festival remonte le courant pour s’ancrer à Cossonay

GastronomieCossonay: le nouveau défi du chef étoilé Carlo CrisciCossonay: le nouveau défi du chef étoilé Carlo Crisci

CinémaCossonay: le ciné veut s’enterrer pour élargir son horizonCossonay: le ciné veut s’enterrer pour élargir son horizon

Top