27.04.2018, 00:01

Les pierres d’Arménie ont parlé à Armenuhi

Premium
chargement
Les pierres d’Arménie  ont parlé à Armenuhi
Par info@lacote.ch

PORTRAIT La doctorante Armenuhi Magarditchian, qui a grandi à Prangins, publie un livre sur un haut lieu de l’histoire culturelle arménienne.

par Alexandra Budde

Ses amis l’appellent la «Garniologue», car tout chez Armenuhi Magarditchian traduit sa passion pour le temple de Garni, en Arménie. A tout juste 30 ans, la jeune femme a déjà la prestance d’une académicienne. Elle a d’ailleurs publié une version scientifique de ses recherches sur cet édifice – datant du 1er siècle – dans la «Revue des études arméniennes», et a donné de nombreuses conférences à ce sujet.

Mais il lui...

À lire aussi...

ConcurrenceA l’ombre de Caribana, la Fête de la musique de Nyon réduira la voilureA l’ombre de Caribana, la Fête de la musique de Nyon réduira la voilure

RestaurationTartegnin ne s'imagine résolument pas sans bistrotTartegnin ne s'imagine résolument pas sans bistrot

HUMOURA Gland, le sport le plus popu du monde va en prendre pour son gradeA Gland, le sport le plus popu du monde va en prendre pour son grade

POLITIQUENyon ne suit pas Crans et Rolle dans leur fronde contre le cantonNyon ne suit pas Crans et Rolle dans leur fronde contre le canton

SORTIRSix idées de sorties, seul ou en familleSix idées de sorties, seul ou en famille

Top