La grève des femmes
 12.06.2019, 16:00

A l’intersection du racisme et du sexisme, la lutte de l’afroféminisme

Premium
chargement
Chantal Neuhaus, Cécile N’Duhirahe et Ilithyia Gennai (de g. à dr.) ont créé un collectif pour mener leur combat.

Grève des femmes Le jeune collectif Amani invite à échanger et informer autour de la double discrimination. A la base de celui-ci: des Nyonnaises.

«J’étais à une réunion du collectif vaudois pour la grève du 14 juin et nous n’étions que trois femmes noires dans la foule. Les deux autres sont les seules qui ont refusé d’être photographiées. Je me suis dit qu’il y avait un problème, qu’il fallait que les femmes noires se sentent plus incluses», raconte Chantal Neuhaus.

Peu de temps après, la Nyonnaise rencontre Ilithyia Gennai et Cécile N’Duhirahe qui s’étaient, elles, retrouvées lors d’une soirée...

Top